Fan-Club de Zarakai

zarafab

Illustration Le Fab

Un nain du sud…? Parrrfaitement !
Alors bien sûr, il mélange parfois un peu les proverbes et il invente sans doute quelques devises improbables… mais au fond, le champ de ses  « Zarakaïades » est infini !


Seriez-vous un peu comme lui ?!

 

Je vous laisse ici proposer une phrase, une devise, un proverbe que pourrait prononcer ce beau nain fort… replet !

 Proposez votre « zarakaïade » en cliquant sur « Laisser un commentaire » ci-dessous : le nain en disposera par la suite… comme il se doit en l’affichant ou pas !

Attention ! Si vous commettez trop de fautes d’orthographe, je ne pourrais pas valider vos trouvailles… je précise, je précise…

Partager cette page :
Laisser un commentaire
118 Commentaires

Commentaires (118) :

  • Avatar de l'utilisateur
    2 octobre 2012 à 13 h 44 min - Répondre à ce commentaire
    2 octobre 2012 à 13 h 44 min Répondre à ce commentaire

    Allez, à mon tour de faire ma petite zarakaïade ^^sur le même genre que je retiens, 2 devins ;)Dans le gouffre, notre groupe de bourrins (non, je ne les traite pas d’ânes non plus ^^) arrivant à un chemin de plus en plus étroit…Zeh : Il nous faut continuer, le dernier fragment se trouve peut être derrière ce cheminWrandral : Oui, mais ce passage n’en est pas moins très étroit!Zarakaï : ça fait 16!!!!Enoriel/ Zeh: Quoi??Zarakaï : Bah quoi, c’est pas ça?Voilà, j’espère qu’elle te plaira autant que nous plait cette fabuleuse série!(Et bah c’est pas gagné )

  • Avatar de l'utilisateur
    24 septembre 2012 à 21 h 00 min - Répondre à ce commentaire
    24 septembre 2012 à 21 h 00 min Répondre à ce commentaire

    Té comme dit le dicton hiver sonné elfe cogné.
    je sais c’est nul.
    sinon ce serait pas par hasard le marteau sacré des nains que possède zarakai dans la BD??

    C’est un sacré marteau mais ce n’est pas le légendaire marteau des nains : ce serait trop bourrin !

  • Avatar de l'utilisateur
    23 septembre 2012 à 21 h 57 min - Répondre à ce commentaire
    23 septembre 2012 à 21 h 57 min Répondre à ce commentaire

    Tourne huit fois ta langue dans ta bouche avant de frapper!Ah! Je vais manger à en pêter la soupière!Eh mais t’es marteau![En – Il a un talon d’achille!Zar – Ah?!Zeh – Il faut le trouver! C’est le seul moyen de le vaincre!Zar – Moi, je pourrais lui écraser quand vous l’aurez trouvé!En – De quoi?Zar – Ben son talon!^^]Et on va encore me faire porter le marteau!

  • Avatar de l'utilisateur
    28 août 2012 à 13 h 21 min - Répondre à ce commentaire
    28 août 2012 à 13 h 21 min Répondre à ce commentaire

    Si jamais Bernie prête quelque chose à Zarakai
    B-Et c’est moi qui le prête !
    Z- Et oui, té pardi ! c’est gratuit ! D’ailleurs y’a un proverbe nain qui nous dit :
    Quand c’est gratuit, c’est bien, quand on paye c’est mieux ! Alors ça ferait 2 plus 5
    plus 6… 100 pièces de bronze !
    B- Mais je ne paye point !

  • Avatar de l'utilisateur
    25 août 2012 à 18 h 10 min - Répondre à ce commentaire
    25 août 2012 à 18 h 10 min Répondre à ce commentaire

    On essaye, on essaye, un peu de Zarakaï, et on espère que cela plaira.

    En tout cas ses répliques, même quand il se pique, elles me font rire et sourire.

    Le combat final s’approche dans le volcan qui font résonné les sons. Comme à son habitude, Zarakaï se lance à l’assaut ainsi que les autres aventuriers

    Zar : TATA YOYO!!!
    Narr: Tu ne peux pas changer de phrase pour une fois ?
    Zar :(après deux minutes de silence…) OK. TAYAUT TAYAUT TAYAUT!!!

    On entend soudain avec la voix du nain :
    FERME TA GUEULE
    Narr : Répondit l’écho!

  • Avatar de l'utilisateur
    24 août 2012 à 11 h 20 min - Répondre à ce commentaire
    24 août 2012 à 11 h 20 min Répondre à ce commentaire

    Les compagnons hésite à s’équiper plus lourdement contre Bélial.

    Zar : Pompes et florette, on a pas besoin de tout ces habits !
    Eno : He non , tu crois ?!
    Zarakai : La peur et l’ennemi en tuent plus que la maladie !
    Trich : Heu, ça veux rien dire mon cher Zarakai..
    Zar : On va voir si ça ne veux rien dire! Viens ici petit ver que je t’enveloppe dans ton prin par tout temps !

    ( En hiver comme au printemps ! )

  • Avatar de l'utilisateur
    24 août 2012 à 11 h 06 min - Répondre à ce commentaire
    24 août 2012 à 11 h 06 min Répondre à ce commentaire

    Zarakai un peu énervé à noël :

    A la première de tes dents, c’est dans 2 crêpes qu’on cherchera la fève la dedans !

    Proverbe de la nouvelle année.

  • Avatar de l'utilisateur
    24 août 2012 à 11 h 03 min - Répondre à ce commentaire
    24 août 2012 à 11 h 03 min Répondre à ce commentaire

    -Mais si ! C’est un pelle-miel!
    Mon cousaigne Makaîdounaî disait : Entre la soupe et la cuillère , c’est à la louche qu’il faut regarder !

    – Après une discutions houleuse près des champignons :

    Za : Quoi ! Le clerc à des verrues !
    Trich : Hein… Ha! Hein ! Maiiis nooon !
    Za : Bha ! Trichelieu, C’est riegne ! Tu sais, comme le disait le dicton : « L’amibe ne fait pas l’moine ! ».
    Trich : Mais ! Mais ! Mais !

    – Notre elfe et notre nain se dispute au bivouac.
    Enoriel se prétends plus distingué à table.
    A Zara de nous sortir : Au bivouac, d’ infortune et de manger, il ne faut jamais s’en vanter !

    – Enoriel : Mais comment ça « Jamais au Nord » !?
    Zara : Et enfin ! Pour comprendre, faut pas y aller par trois chemin !

  • Avatar de l'utilisateur
    24 août 2012 à 1 h 18 min - Répondre à ce commentaire
    24 août 2012 à 1 h 18 min Répondre à ce commentaire

    D’un Zarakaï particulièrement fier de sa répartie, à propos de son interlocuteur bée, au cœur d’une joute verbale elfo-nanesque :
    « Té, je te lui ai cloué l’herbe sous le bec à cet emplumé ! »

  • Avatar de l'utilisateur
    21 août 2012 à 14 h 17 min - Répondre à ce commentaire
    21 août 2012 à 14 h 17 min Répondre à ce commentaire

    Belial : Votre vie, pauvres fous à mes yeux n’est pas chère,
    Et très bientôt, HAHA, on vous mettra en bière…
    Sourdingue+Zarakaï : Hein? Où ça? A boire!

    C’est nul, c’est vrai…

  • Avatar de l'utilisateur
    17 août 2012 à 17 h 41 min - Répondre à ce commentaire
    17 août 2012 à 17 h 41 min Répondre à ce commentaire

    Je suis MACHIAVELIQUE ! Je connais la fin, le dernier combat, l’apogee lyrique, de cette oeuvre magnifique, avant tout le monde. (meme le grand maitre Xibeji n’est pas au courant) Je confirme !

    Je le met chez Zarakai, car mes idees sont parties de lui, pour ecrire ca…
    Mais comme je suis sympa, voici sans plus tarder le denouement (fictif) de l’episode -dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom :

    Dsl pour les accents, je suis en irlande, pas le bon clavier

    Eno et Zehir s’elancent sur Belial
    Zara (a Rwa) : Les deux ne se feront jamais ton pere !
    Rwa : Et toi, tu restes sans rien faire ?
    Zara : Ah merde, ils m’ont laisse sur le banquet !
    Tata Yoyo, Jamais deux sans moi, sale monstre !
    Belial : Je suis bien pire qu’un monstre, pauvre fou.
    Zara : Heuu… Mais non, je parlais a l’elfe, pas au suppot !
    Tri : Hmm, tu as du mal a l’inserer ? (le suppo)
    Zara : C’est vrai que ce combat n’est pas serre d’avance !
    Eno : Joue, pas serre !
    Roger : Assez joue, moi je recule.
    Tri : Re ? Tu veux dire, encore ? Tu sais, ca prend un an (an/re-cule), avant de s’y re-prendre.
    Zara : On devra s’y reprendre a deux foies gras,
    Sauf si vous venez soutenir mon bras !
    Rwa : Heu…
    Tri : Tu es sur ?
    Kyo : Comme le disait mon illustre professeur,
    tous les jours ou je n’etais pas a l’heure :
    Ma severite va vous chambouler,
    Sauf si vous deboulez avec celerite !
    Zehir : Il serait seant de vous stresser fissa,
    au lieu de sussurrer des sornettes sans sens.
    Tous : OK !

    a suivre, d’ici une semaine environ…

    BONUS pour cogiter en attendant : on ne connait vraiment un ami que quand on ne lui doit rien.

  • Avatar de l'utilisateur
    16 août 2012 à 4 h 24 min - Répondre à ce commentaire
    16 août 2012 à 4 h 24 min Répondre à ce commentaire

    on va y aller avec un genre de chuck noris fact
    Zarakai dit-quand un goblin frappe Zarakai, c’est le goblin qui ce frappe. boup.
     et je vais rajouter ceci
    (quand Zarakai est la, la tafiole danse) la j’ai inverser (quand le chat n’est pas la, les souris danse)

  • Avatar de l'utilisateur
    15 août 2012 à 20 h 49 min - Répondre à ce commentaire
    15 août 2012 à 20 h 49 min Répondre à ce commentaire

    Moi je dis : s’ils sont bleus, c’est dégueux, s’ils sont rouge, je les mange!

    (non, non, je ne parle en aucune façon des Pépitos si chers à notre maître à tous)

  • Avatar de l'utilisateur
    14 août 2012 à 11 h 01 min - Répondre à ce commentaire
    14 août 2012 à 11 h 01 min Répondre à ce commentaire

    je reviens avec une petite zarakaiade, avant un final grandiose que je suis en train d’ecrire :
    Z : Pourquoi remettre au lendemain, ce qu’on peut garder pour soi ?
    Sordingue : c’est pas parce que je suis lent de mains, que je ne suis pas vif d’esprit !

    voili, voilou, et bravo a tous, sauf a moi, bien sur …

  • Avatar de l'utilisateur
    14 août 2012 à 9 h 12 min - Répondre à ce commentaire
    14 août 2012 à 9 h 12 min Répondre à ce commentaire

    Zarakai en plein combat : » Allez , je vais faire un essaie «  » et hop , 3 déces, j’ai réussi l’essaie, passons a la transformation «  » 2 à la suite, la transformation est une réussite « 

  • Avatar de l'utilisateur
    13 août 2012 à 16 h 30 min - Répondre à ce commentaire
    13 août 2012 à 16 h 30 min Répondre à ce commentaire

    « Quand quelqu’un te regarde de haut, brise lui les rotules et fais-le changer d’avis ! « 

    Inconnu :  » Victoire sans périls, victoire sans gloire ! « 
    Zarakaï :  » Victoire sans barils, victoire sans boire ! « 

    As de Pic-assiette, immense admirateur de Zarakaï.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *