Épisode 13

Dies irae, dies illa

Dies irae, dies illa solvet saeclum in favilla – (Jour de colère que ce jour-là où le monde sera réduit en cendres)

Reflets d’Acide, opus treizième : son titre est emprunté au Requiem de Mozart…

Un épisode fleuve aux parfums vénéneux, qui distille et instille quelques sombres instants au milieu de classiques inflexions parodiques ! La quête guillerette, qui fut sans queue ni tête, s’est désormais changée en terrible menace… En voici les chapitres :

1 – Du volcan au gouffre

2 – L’Ivresse des enfers

3 – Près du Tribunal

4 – Valse des Secrets

5 – PartIr seul à l’aventure

6 – Memoire de l’oie

7 – Choix d’avenir déclamé

8 – La prière lava le sol

9 – La vérité détend les buveurs !

10 – Immaculés sans être ménagés

11 – Et Il partit au galop

12 – Sains et sauf-conduit

13 – Il défia la dragonne

14 – Les clarifications emportées

15 – L’appel vida la taverne

16 – A la dernière porte

17 – Sentence latente en attente

18 – Ouverture lugubre au fond du gouffre

19 – Le gouffre maudit

L’épisode maudit est donc enfin fini ! S’il s’agissait d’un acte d’une pièce de théâtre, à n’en pas douter, ce serait l’acte 2… Il s’y joue un effet « miroir » entre le préambule et le final… Normal qu’il y en ait un : n’était-il point question, dans cette aventure, de percevoir divers « reflets » ?!

Le côté « crépusculaire » pourrait en surprendre plus d’un… mais « jouer » avec les contrastes et les clairs-obscurs (qui sont parfois plus « clerc » qu’obscur… ! ) nécessitait que tous les pions de l’échiquier soient mis en place…

Enfin… j’ose m’adresser directement à vous, auditeur / auditrice, qui lisez cette présentation : prenez le temps d’écouter… au calme et en fermant les yeux l’épisode à venir ! Votre seule mission (si vous l’acceptez…) sera de faire jouer votre imagination sur cette bande-son !

Côté musiques, elles sont issues des géniales compositions de Hermann, G. Fauré, J. Williams, J. Debney, D. Elfman, Bill Brown, E. Bernstein, Christophe Beck, Nicholas Hooper, Alan Silvestri, Dario Marianelli… et bien sûr, MOZART ! Bonne écoute et… la suite au prochain épisode… MOUAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !

Petites connexions, j’ai pensé à vous ! Voici l’épisode en deux parties :

Lorsque Pétulia enregistre Travia et qu’elle doit recommencer plusieurs fois
(il paraît que je suis un petit peu pointilleux… si si ! ), eh bien ça donne ça : 

Écoutez en streaming
PETULIA.mp3 - 653 Ko

 

Bonne écoute de l’épisode !

Avertissement :

La lecture d'un épisode prendra beaucoup de data sur votre forfait 3G/4G. Nous vous conseillons de vous connecter à un réseau wifi pour l'écoute.
Écoutez en streaming
RDA13.mp3 - 74 Mo
rda13.zip - 74 Mo
refletsdacide13.doc - 178 Ko

Commentaires (1468) :

  • Avatar
    18 mars 2013 à 18 h 36 min - Répondre à ce commentaire
    18 mars 2013 à 18 h 36 min Répondre à ce commentaire

    super épisode que j’ai écouté plein de fois depuis le temps. merci !

    et surtout merci pour cette phrase : « Pour accéder au droit divin spirituel, il faut parfois céder aux vins spiritueux !  » que j’ai placé dans ma dissertation de philo !!
    J’espère que cela n’entachera pas ton devoir de Philo ! 

  • Avatar
    28 février 2013 à 18 h 12 min - Répondre à ce commentaire
    28 février 2013 à 18 h 12 min Répondre à ce commentaire

    Salut et merci pour ce que tu donnes à mes oreilles ! je voudrais savoir quelle est la musique de l’ep 13 quand kyo et le prêtre de Shamrodia( si ça s’ecrit comme çà ^^ ) vont au tribunal ? merci d’avance ! et je te souhaite le meilleur pour toi et ton équipée épique !

    C’est l’excellente BO d’un Harry Potter (Celui avec le professeur Ombrage… ce doitr être le 5ème ^^)

  • Avatar
    11 décembre 2012 à 6 h 31 min - Répondre à ce commentaire
    11 décembre 2012 à 6 h 31 min Répondre à ce commentaire

    Que de clair envoutement dans ces endroits charmants. Ah oui, vraiment c’est passionnant ! Si cette divine voie qui éclaire le trou de cette bipédie abject pour un noble héritier d’un talent … inespéré, se conte à travers le temps il s’en va de Maender Alkoor des innombrables soirées de plaisanteries et de moqueries qui se substitue pleinement à la l’oie de l’histoire. Que de clairvoyance dans ces sonorités si pure et si parfaite, peut-être est-ce le don d’une vieille prouesse qui ne cesse de céder devant les affronts effrénés de la vulgarité, dont certain aspect parvienne de cette fameuse armée que nos fières aventuriers se sentent ainsi hantés. Cette air lyrique emprunt des innombrables charmes, éclaire les vestiges d’un art mémétique dont je suis possédé ; il me faut bien plus qu’une simple potion, pour retirer ces dons qui tiennent les démons. Tout cette art poétique pour en dire à quel point, ta série onirique ne me déplait pas. Et que pour alimenter, ces douces rêveries il faut davantage travailler sur ce monde escompté que de sombre présage tend vers sa destiné, la plus immonde et la plus reculé. Je suis curieux de sentir ces airs frais que l’épisode 16 promet à révélé, parmi la délicieuse audace de ta noble personnalité Ô maître vénéré puisse ainsi suggéré.

    Hé hé je m’en sors bien en faite

    Il y a quelques coquilles mais ça rend pas mal, en effet ! Merci pour la forme et le fond de ton mesage 😉

  • Avatar
    14 novembre 2012 à 21 h 56 min - Répondre à ce commentaire
    14 novembre 2012 à 21 h 56 min Répondre à ce commentaire

    Dis, JBX, tu peux nous mettre le reste des paroles de « La mana bleue » si ce reste existe ?

    J’ai pas ! C’était vraiment un clin d’oeil à une viiiiiieiiiiille chanson : « la Java bleue » ! 

  • Avatar
    11 octobre 2012 à 14 h 06 min - Répondre à ce commentaire
    11 octobre 2012 à 14 h 06 min Répondre à ce commentaire

    Je me suis mis tardivement à ta saga (je me permets de te tutoyer). Etant plus amateur des jeux de mots à la Devos, les rimes en permanence sont parfois tout much. Mais, sachant la difficulté que c’est, je m’incline bien bas devant ta qualité d’écriture.
    Je suis rendu à l’épisode 13 et le passage après la résurrection est juste magnifique. Merci ^^
    Tes références hugoliennes sont prodigieuses, très bien amenées. Mes références sont surtout lointaines et superficielles désormais… il faudrait vraiment que je me replonge dans l’oeuvre d’Hugo  ^^
    Je m’attendais même à entendre les Orientales (rimant avec les annales de Trichelieu), voire dans le roman L’Homme qui rit (qui n’a rien d’une valkyrie) ou Quatre-vingt-treize (sans souffler sur les braises ou sucrer les fraises)
    Les références littéraires et poétiques sont de loin celles que je préfère car souvent ardues à disposer mais tellement agréables à l’oreille.
    Keep up the good work. Encore merci pour ton message ^^

  • Avatar
    16 septembre 2012 à 12 h 40 min - Répondre à ce commentaire
    16 septembre 2012 à 12 h 40 min Répondre à ce commentaire

    S v b e e vGratias tibi ago. Sed pro  titulo posuissem: » dies voluptatis, dies illa audivi tibi Primum »( c’est parce que j’adore tes aventures )il est possible que j’ai fait quelques fautes sur le plus-que-parfait du subjontif , entendont nous bien dans le sens pas la forme je suis toujours au lycée mais comme  j’ai une réputation à garder  ^^ » » bref Merci beaucoup  pour toutes ces belles aventures qui ne sont pas encore terminées =) episode seizzzeuuuhh ..SBAFFPs: Ut dixit alter: In Vino veritas (ouéé tous à la taverne )  

    Merci à toi pour ce message et… c’est là que je vois que le peu de latin que je connaissais est bel et bien devenu « langue morte » pour moi ^^’

  • Avatar
    1 septembre 2012 à 23 h 55 min - Répondre à ce commentaire
    1 septembre 2012 à 23 h 55 min Répondre à ce commentaire

    j’ai une question wrandral ne peut ce téléporté qu’aux endroits qu’il voit comment a t’il fait pour aller au sommet du gouffre de HAAAAAA dans l’épisode 11.
    Le gouffre est comme une immense cheminée verticale : il a juste besoin de voir le sommet de l’ouverture pour se téléporter ^^

  • Avatar
    31 août 2012 à 16 h 59 min - Répondre à ce commentaire
    31 août 2012 à 16 h 59 min Répondre à ce commentaire

    Toutes mes excuses pour le dérangement, mais la musique qu’on entend en premier dans cet épisode me hante depuis pas mal de temps.

    Pourrais-je en connaître le nom ?
    Merci d’avance.
    Il s’agit d’une composition pour le film d’Hitschcock : »Vertigo » (« Sueurs froides en français ») composé par B.Hermann ^^
    Et sinon…Bah un de mes épisode favori puisqu’il n’est ni trop long ni trop court (sur une échelle RdA) et pour l’utilisation du Requiem de Mozart
    Merci ^^

  • Avatar
    29 août 2012 à 17 h 00 min - Répondre à ce commentaire
    29 août 2012 à 17 h 00 min Répondre à ce commentaire

    En premier lieu: Bravo!

    Merci ^^

    cette série  accroche tout de suite, on imagine pas les heures de boulots qui sont derrières. Un seul point négatif de mon point de vue: la musique qui est trop faible et dont on  ne profite pas assez. Je sais bien qu’il ne faut pas qu’elle soit trop forte pour ne pas gâcher les dialogues mais bon quand même si tu peux la rehausser un poil ce serait super.

    Difficile à équilibrer ! Même si j’adore les musiques que j’utilise, elles doivent laisser à l’auditeur la possibilité de comprendre aisément tous les dialogues ^^

     Et puis j’ai été très surpris de trouver le thème principal de The Terminal de J.Williams dans une saga audio! (et puis aussi la musique de Toy story ainsi que celle du voyage de chihiro dans l’épisode 2 je crois). En tout cas c’est bien cool de trouver des musiques pareilles continue ainsi a faire du bon boulots et à mettre des bonnes musiques parce qu’une saga audio sans bonne musique c’est moisi.

    J’aime les choisir avec beaucoup de soin

    Bonne continuation
    (et tu peux mettre  plus d’Howard Shore ça fait bien classe)

    Merci pour ton message ^^

     

  • Avatar
    12 août 2012 à 2 h 40 min - Répondre à ce commentaire
    12 août 2012 à 2 h 40 min Répondre à ce commentaire

    Tout d’abord félicitations pour ton oeuvre ! J’essaye de trouver toutes les références que tu introduis dans les épisodes et il y en a une dont je ne suis pas certain ! Quand trichelieu dis : c’est la qu’est la l’os hélas ! Est-ce une référence au film « la grande vadrouille ».

    Inconsciemment, je pense que ça vient de là ^^

    Merci et surtout contiune comme ça , bon courage pour la suite !

    Merci beaucoup pour ton message ^^

  • Avatar
    23 juillet 2012 à 15 h 22 min - Répondre à ce commentaire
    23 juillet 2012 à 15 h 22 min Répondre à ce commentaire

    Coucou toi !
    juste pour savoir : la musique que tu utilise a la fin s’apelle comment ?
    continue comme ça on attend l’épisode 16 !! 🙂
    C’est le Dies Irae du Requiem de Mozart (d’où le titre de l’épisode 13 )

  • Avatar
    24 juin 2012 à 17 h 17 min - Répondre à ce commentaire
    24 juin 2012 à 17 h 17 min Répondre à ce commentaire

    J’aime beaucoup au petit Bonus ce que dit petulia

     » c’est pas musical les vers »
    Blasphéme , d’ailleur on t’entend protester au fond de la salle moment bien sympathiques tu devrais penser a en upload plus souvent ^^

    C’est forcément rare : je m’enregistre seul en restant sérieux !

     

  • Avatar
    16 mai 2012 à 19 h 45 min - Répondre à ce commentaire
    16 mai 2012 à 19 h 45 min Répondre à ce commentaire

    la voix de ta petite femme est surprenante

    tu disais que pour la voix de la petite fille elle avais pas a beaucoup ce forcé, je comprend maintenant

    N’est-ce-pas ?! 

  • Avatar
    7 avril 2012 à 22 h 50 min - Répondre à ce commentaire
    7 avril 2012 à 22 h 50 min Répondre à ce commentaire

    Coucou JBX c’est mon premier post, et c’était pour une petite question, si Wrandral dit qu’il a besoin de voir l’endroit où se téléporter, comment il a pu voir l’armée des morts arrivé ? Sinon tout ce que tu fait est génial, j’attend avec beaucoup d’impatience l’épisode 15 !

    En fait, il faut voir le gouffre comme un grand et large conduit de cheminée irrégulier et vertical : depuis le bas, Wrandrall a pu voir un endroit où se téléporter sans grande difficulté ! Pour le coup, la BD aura ici une certaine utilité ^^

     

  • Avatar
    13 mars 2012 à 21 h 30 min - Répondre à ce commentaire
    13 mars 2012 à 21 h 30 min Répondre à ce commentaire

    L’un des meilleurs épisodes! Un grand merci JBX!!Mais quelle est donc le morceau de musique que l’on peut entendre à la fin de cet épisode, aux derniers instants, succédée par des battements de coeur? L’as-tu composée (bravo!  ), ou ajoutée?!Moi, j’aime bien  ^^Continue!! Nous a-vie-des de tes épisodes, les plus hilarants les uns que les autres!
    Si j’avais composé le dernier morceau, je serais un génie ! C’est un extrait du Requiem de Mozart que j’ai choisi tout particulièrement parce qu’il s’intitulait « Dies Irae »… comme le titre de l’épisode

  • Avatar
    24 février 2012 à 17 h 59 min - Répondre à ce commentaire
    24 février 2012 à 17 h 59 min Répondre à ce commentaire

    Salutation noble conteur,

    Que pourrais je dire sur cette saga,
    si ce n’est qu’elle me laisse baba ?
    Alors en un mot comme en cents,
    reçoit mes remerciments,
    pour ce véritable chef d’œuvre,
    qui jouis euh réjouis nos cœurs !!!

    Merci tant pour le fond que pour la forme !

    Un grand merci et pour ce travail titanesque d’une très qualité. Félicitation à toi et à toutes les personnes ayant travaillées sur la série.

    Au faite, est ce que Bernie fait bien une référence à l’œuvre de Douglas Adams « Le guide du voyageur intergalactique » ?

    Eh oui ^^

    A quand la sortie de l’épisode quin…  eeuuuhhhh pardon de l’épisode la quintessence de ton talent ?

    Cette année… mais difficile de préciser le mois !

    PS : Pétulia a une voix vraiment magnifique

    Merci pour ma chérie ^^

     

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *