Reflets d’Acide – Le Jeu de plateau… c’est parti pour 42 jours !

Jour J pour la campagne Ulule, laquelle permettra de concrétiser et d’acquérir (si le seuil est atteint) le (gros) jeu de plateau « Reflets d’Acide » !
Une vidéo de présentation « fumble » se trouve ici tandis que la vraie vidéo de présentation « zen » se trouve là !

Depuis 2012, je le développe avec la même passion créative que celle qui m’a animé pour réaliser l’aventure rôlistico-médiévalo-fantastique éponyme ; d’ailleurs, si l’aventure a bien précédé le jeu, sachez que le jeu a inspiré la fin de l’aventure : la boucle est donc bouclée… avant la saison 2 !

Mais “pourquoi créer un jeu de plateau” ?… Tout simplement parce que j’adore ça ! L’idée de départ, en 2008, était la suivante : « Et si des joueurs/joueuses devenaient des Narrateurs/Narratrices avides de conter l’aventure la plus épique qui soit ? »

À l’arrivée, 10 ans après, ce n’est pas un mais deux modes de jeu qui sont proposés :

  • le premier, en coopération, vous permettra de jouer seul, à deux ou à trois contre le jeu, en coopération, avec un sacré potentiel de rejouabilité (vous guiderez une équipe de 6 héros afin de contrarier l’une des quêtes viciées par le Néant et, à terme, enrayer une boucle temporelle infernale) ;
  • le second, en compétition, vous invitera à une compétition pour 3, 4, 5 ou 6 Narrateurs/ Narratrices ! Chacun gèrera son équipe de 5 héros et choisira sa quête afin de conter l’aventure la plus épique qui soit… si possible ! Vous devrez subir ou maîtriser des pouvoirs divins, des compétences, des imprévus, des jetons mystère et autres coups du sort pour devenir le meilleur… le meilleur !

Dans toute création, il y a des essais, des échecs, de bonnes idées qu’il faut parfois laisser de côté… Depuis 6 ans, il y a eu des milliers de découpages, des centaines de parties, près de 300 courageux cobayes, un contrat d’édition chez un grand éditeur, des temps d’attente interminables et, l’an dernier, une déception quant à la concrétisation du jeu : l’éditeur a subi un changement de ligne éditoriale de sa maison mère, laquelle ne l’autorise plus désormais à éditer de jeux français… D’autres éditeurs ont été contactés mais la plupart ont fait montre de frilosité.

Ayant suffisamment patienté, j’ai repris définitivement la main : depuis le mois de juin, j’ai confié la direction artistique du jeu (principalement son design) a Julien Escalas aka “Le Mago”… Oui car en plus d’être magicien, musicien, chanteur (Magoyond et Naheulband), compositeur, acteur, auteur, interprète, mixeur et zombie… Môssieur est aussi graphiste-designer ! Bien évidemment, les principales illustrations ont été réalisées par Fabien Dalmasso (dessins) et Fred Vigneau (couleurs) 🙂

Et nous voilà aux portes du “financement participatif”, sur Ulule, une plateforme proposant un moyen supercoquentieux de précommander le jeu ! De notre côté, nous avons un design en cours de finalisation mais la concrétisation de ce qui n’était, pour moi, qu’un doux rêve, semble désormais envisageable ^^

Sachez que je vais réaliser des vidéos d’explication pour les 2 modes de jeu mais je dois attendre quelques designs avant d’imprimer une version “pro”. Qui plus est, je mets en place une structure pour encadrer la bonne gestion de toute cette entreprise (un aspect fort peu ludique mais important) : je suis donc désormais président de “Maender-Alkoor” (c’est en effet le nom que j’ai donné à “ma société” !)

En résumé, du 23 octobre au 3 décembre, pendant 42 jours, vous pourrez soutenir la concrétisation de cet ovni ludique qui combine l’ambiance de “Reflets d’Acide”, les codes du JDR et les mécanismes d’un jeu de plateau ^^

https://fr.ulule.com/rdajdp/

Nous comptons sur vous pour partager un maximum l’information 🙂
Et voici les vidéos directement sur le site 😉 :


Partager cet article :
Laissez un commentaire
1 Commentaire

Commentaires (1) :

  • 23 octobre 2018 à 23 h 30 min - Répondre à ce commentaire
    23 octobre 2018 à 23 h 30 min Répondre à ce commentaire

    4 heures plus tard, le premier pallier était atteint.

    A ce rythme, je penses que les 200k € (400% de l’objectif initial) peuvent être atteint. Oui, c’est gros comme objectif, mais je pense sincèrement qu’il sera franchi. Et même plutôt largement. A dire vrai, je parierais même les 250k €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *